02 Le travail de caméra

Règles de base pour le travail de caméra

1. Garder votre calme. Pas de panique: de bons plans ont besoin de temps pour être bien installés. Travaillez le moins possible manuellement. Le préréglage automatique donne la plupart du temps de bons résultats. Surtout en tant que débutant, vous pouvez économiser beaucoup de temps en vous servant le plus souvent possible du préréglage automatique.

2. Tenez et installez la caméra le plus immobile possible. Posez la caméra sur une table. Calez la sur l’accoudoir d’une chaise. Appuyez-vous contre un mur quand vous filmez à la main. Utilisez un « bean bag » : Il s’agit d’ un sac rempli de haricots ou de riz, sur lequel vous posez la caméra pour l’orienter ensuite. Même dans des endroits inhabituels ce sac peut servir d’appui.

3. Tournez les images mouvantes et actions avec la caméra en main et les images statiques avec un trépied. Le trépied est utile par exemple pour faire des images d’architecture, pour des prises avec un long angle et pour des « repros » c’est-à-dire filmer des plans de photos et graphiques.

4. Laissez tourner la caméra au moins 7 secondes. Pour le montage, vous aurez besoin de plusieurs points « in » et « ou » différents. Gardez les mouvements de caméra et les zooms immobiles quelques secondes au début, ainsi vous pourrez utiliser aussi les positions fixes selon votre choix.

5. «Five-shot-coverage». Tournez avec différents angles de vue et différents cadrages. La plupart du temps 5 plans suffisent : la personne et son entourage, son visage, ses mains, au-dessus de l’épaule en tant qu’ angle opposé, ainsi qu’une perspective inhabituelle.

6. Faites suffisamment de prises. Il faut saisir les occasions, car elles n’apparaîssent qu’une fois. Vous ne pourrez pas introduire au montage ce que vous n’avez pas tourné. Tournez plans pour les raccords : des prises de vue qui s’approchent, des prises d´entourage et des prises d´expressions sur les visages. Tournez des prises differentes : des plans en plongée ou en contre-plongée, un point subjectif, beaucoup de plans rapprochés: Ce sont les détails qui racontent l’histoire avec plus d’intensité.

7. Présentez l’objet de manière claire. L’objet doit immédiatement sauter à l’œil. Il doit être bien visible, bien éclairé et à peu près au milieu de l’image. Le spectateur ne doit pas être obligé de le chercher. La faute principale des débutants est de laisser trop d’espace autour des objets. Les images statiques demandent plus d’ efforts de composition. Des cadrages inhabituels apportent une intensité supplémentaire à l’image.

8. Observez les contrastes. L’exposition se règle automatiquement sur l’endroit le plus clair: Quand une personne se trouve devant une fenêtre, elle devient noire. En cas de contraste prononcé, faites plutôt le réglage à la main.

9. Filmez les gens. Vous pouvez bien sûr filmer un peu l´entourage, mais concentrez-vous surtout sur les gens : les personnes en mouvement, le protagoniste en detresse, les temoinages. Après tout ce qui intéresse le public dans les reportages, c’est de voir leurs semblables.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s